Fermer
banniere_karch01.jpgbanniere_karch02.jpgbanniere_karch03.jpgbanniere_karch04.jpgbanniere_karch05.jpgbanniere_karch06.jpgbanniere_karch07.jpgbanniere_karch08.jpgbanniere_karch09.jpg

Nouvelles sur le complexe des grenouilles vertes

Un autre résultat de Sylvain Dubey était particulièrement passionnant : une cousine, la grenouille de Berger Pelophylax bergeri, introduit du nord de l'Italie, a supplanté la grenouille de Lessona presque partout en Suisse. Morphologiquement, les deux espèces sont à peine distinguables, mais génétiquement elles sont différentes.Peag_T.Riebli.JPG

Tout le monde connaît les grenouilles vertes, car ce sont elles qui organisent des concerts de grenouilles en été sur les étangs et les mares. Mais l'identification de ces grenouilles a toujours été difficile et est devenue presque impossible aujourd'hui en raison des nombreuses espèces envahissantes. Cela a des conséquences sur la communication des observations des grenouilles vertes :

Toutes les grenouilles vertes peuvent se croiser. Les différentes espèces de grenouilles vertes ne peuvent plus guère être distinguées avec certitude. Info fauna – karch mentionne donc l'espèce "Pelophylax aggr." dans les annonces d’observations. Ce terme un peu lourd signifie "agrégat de grenouille vertes". Nous demandons aux naturalistes de nous signaler les grenouilles vertes comme "Pelophylax aggr." ; à moins qu'une des espèces puisse être déterminée avec certitude par le chant (ou génétiquement). Dans le cas du groupe des grenouilles rieuses, l'identification de l'espèce est souvent possible par le coassement "rieur".

Histoire des grenouilles vertes en Suisse

Autrefois, il y avait deux grenouilles vertes, dont les noms courants ne sont pas toujours clairs. Il y avait la grenouille verte (dont le nom scientifique est Pelophylax esculentus ; anciennement Rana esculenta) et la petite grenouille verte ou grenouille de Lessona (Pelophylax lessonae ; anciennement Rana lessonae). La grenouille verte est un hybride de la petite grenouille vertes et de la grenouille rieuse (Pelophylax ridibundus), qui n'est pas originaire de Suisse. Il a une génétique compliquée dans la formation des ovules et des spermatozoïdes. C'est ce qu'on appelle l'hybridogenèse et c'est une forme particulière de "pulsion méiotique", une formation injuste de gamètes. Injuste car la grenouille verte a seulement transmis le matériel génétique de la grenouille rieuse à sa progéniture. Le matériel génétique de la petite grenouille vertes a été éliminé. Mais ce n'est pas tout : le matériel génétique restant de la grenouille rieuse présentait un défaut génétique, de sorte que la grenouille verte ne peut se reproduire que si elle s'accouple avec une petite grenouille verte. Les accouplements grenouille verte x grenouille verte n'étaient généralement pas viables.

L'introduction de la grenouille rieuse (à l'origine un fournisseur de cuisses de grenouilles) a changé les choses dans le complexe des grenouilles vertes. Grâce à son nouveau matériel génétique - sans défaut génétique - et aussi grâce à sa force concurrentielle et sa voracité, elle a supplanté les deux autres en de nombreux endroits, notamment en Suisse romande.

De nouveaux résultats de recherche de Sylvain Dubey de l'Université de Lausanne ont montré que la situation des grenouilles vertes est encore plus confuse qu'on ne le pensait. Dubey a pu montrer que non seulement la grenouille rieuse a été introduite en Suisse, mais aussi plusieurs autres espèces de grenouilles vertes d'apparence similaire appartenant à la grande famille des grenouilles rieuses. Ces espèces sont originaires des Balkans et de la Turquie. Sans analyses génétiques, la grenouille rieuse ne peut plus être clairement identifiée aujourd'hui.

Les espèces/taxa de grenouilles vertes suivants ont été enregistrés en Suisse :

 

La compilation suivante (© Sylvain Dubey) montre les variations morphologiques de P. lessonae et P. bergeri sur différents sites ainsi que de P. ridibundus et d'hybrides. Morphologiquement, les grenouilles vertes de Suisse ne peuvent pas être déterminées avec certitude.

Pelophylax_Dubey.JPG